Université populaire sur le progrès humain – La sécurité sociale

Sujet proposé par Florent

Lors des universités d’été de la France insoumise, Frédéric Pierru Sociologue/Politiste . Chargé de recherche 1. ère. classe . CNRS – CERAPS (UMR 8026) – Université Lille 2 est intervenu pour  une séance sur le thème « Le Progrès humain ».

Carte vitale

Frédéric Pierru explique pourquoi le système de sécurité sociale que nous avons est plus efficient que les systèmes privés mutualiste ou d’assurances. Il développe, arguments à l’appui que nous devons pousser la logique jusqu’au bout et aller vers un remboursement des prestations à 100%.

Basta les complémentaires, les mutuelles, les assurances, un régime unique pour tous « La sécurité sociale  »

Quelques chiffres  :

  • le coup de fonctionnement des mutuelles est de 25%, il est seulement de 6% pour la sécurité sociale.
  • Un rapport de l’OCDE explique que le système de sécurité sociale est plus efficient que le système privé.
  • Les contrats des assurances privées sont chers et inégalitaires.
  • Les familles les plus pauvres consacrent 10% de leurs revenus pour acquérir une complémentaire santé contre 3% pour plus aisés.
  • Les complémentaires santé sont un marché inflationnistes, elles contribuent par la concurrence entre assureurs (les mieux disant), a l’augmentation des dépassements d’honoraires.
  • Notons, que la sécurité sociale à 100% (ou presque) est, depuis l’origine un fait acquis en Alsace Moselle, avec un budget équilibré. Ce qui démontre clairement que le remboursement à 100% n’est pas un « pousse au crime » comme on voudrait nous le faire croire.

Dans les années 70, le gouvernement a réduit l’offre de soins en estimant que s’il y avait moins de médecins, il y aurait moins de consommation de soins ! Dans ce cas, comment expliquer que la partie non remboursée par la Sécurité sociale peut l’être par des complémentaires santé ?