Grève et manifestation le 16 novembre

 

La CGT, FO et Solidaires appellent à une journée de grève et de manifestations le 16 novembre

Pour la première fois, FO se joint à cette mobilisation organisée contre la politique sociale d’Emmanuel Macron. 

La CGT, Force Ouvrière, Solidaires et les syndicats étudiants (Unef, Unl et Fidl) ont lancé, mardi 24 octobre, un appel à une journée de grève et de manifestations le jeudi 16 novembre, contre la politique sociale d’Emmanuel Macron. La décision a été prise à l’issue d’une réunion intersyndicale au siège de la CFDT, à Paris. « Un constat s’impose, celui d’une politique libérale visant à accroître les inégalités au profit d’une minorité », estiment les syndicats.

Force ouvrière se joint à l’appel

C’est une première pour Force ouvrière. Jusqu’à présent, le syndicat ne s’était pas joint aux journées d’action organisées à l’appel de la CGT, qui a dénoncé à de nombreuses reprises les ordonnances sur la réforme du Code du travail

« La vraie question derrière, c’est de réussir la mobilisation de manière à ce que les mesures qu’on juge dangereuses ou inacceptables soient retirées, ou à l’inverse de pouvoir faire avancer les positions et revendications que nous souhaitons« , a déclaré Pascal Pavageau, secrétaire confédéral de Force Ouvrière.

Un essoufflement de la mobilisation

Ce nouvel appel à la grève intervient moins d’une semaine après la dernière journée de mobilisation contre la réforme du Code du travail. Cette troisième journée de protestation avait montré un net essoufflement de la mobilisation à Paris et dans les autres villes de France. Selon le ministère de l’Intérieur, quelque 37 700 personnes avaient battu le pavé, jeudi 19 octobre, soit plus de trois fois plus faible que lors de la manifestation du 21 septembre.