Quelques chiffres qui parlent d’eux-mêmes.

Quelques chiffres qui font froid dans le dos. le plus spectaculaire et qui parle de lui même est celui-ci : en 1945, la durée de détention des actions était de 6 ans, aujourd’hui, il est de 20 secondes !!!

Ce qui prouve bien que l’investissement n’est pas à attendre de de la suppression de l’ISF.