« Contrats aidés » pour 28 millions d’actifs.

File:Emmanuel Macron (11 décembre 2014) (2).jpg

« Des contrats aidés, de 5 à 600 000 que l’on place comme des petits pains (…), un contrat aidé, c’est un contrat à court terme subventionné par l’État. Qui veut un contrat aidé ? Pas de promesses de contrats à la petite semaine, sans avenir… » C’est se que déclarait le 14 novembre 2017, E. MACRON dans son discours sur la politique de la ville à Roubaix.

M. MACRON oublie que ces contrats bénéficient aussi aux personnes handicapées parfois pour une période allant jusqu’à 5 ans et que sans ces contrats, ces bénéficiaires ne trouveraient aucun emploi. Nous savons toutes et tous qu’il est utopique de penser que nous pourrions compter sur le secteur privé pour apporter cette indispensable solidarité. Ce qu’il nous propose avec ses ordonnances, c’est, ni plus ni moins, que d’appliquer ce régime précaire à tous les contrats des travailleurs puisqu’en vérité, les contrats à durée indéterminée sont de fait supprimés.

En résumé, M. MACRON trouve normal d’appliquer un régime d’emploi similaire à celui des contrats aidés à 28 millions d’actifs et inacceptable  pour 600 000 personnes.