L’Afrique n’a pas besoin d’aumone

Le Ghana comme tous les autres pays d’Afrique n’a pas besoin de la France pour assurer son développement et faire en sorte que les africains vivent en Afrique et ne soient pas contraints à migrer. Rappelons qu’on ne migre pas par plaisir. Par ce discours, Nana Afuko-Addo, Président du Ghana, exprime avec force la légitimité de son pays à vivre sans aide. N’y a t-il pas là, sous entendu, une référence au pillage de l’Afrique par la France ?

Les causes de déplacement forcé des populations sont toujours plus nombreuses au
21e siècle. Les interventions militaires illégales et illégitimes, le financement de dictatures à travers les fonds européens de développement, le pillage des ressources naturelles ou alimentaires et les accords commerciaux inégaux de libre-échange. poussent aux migrations. Tous ces phénomènes rendent toujours plus aléatoire l’obtention de
la protection internationale à laquelle ont droit les personnes migrantes, en vertu de
la Convention de Genève de 1951, relative au statut des réfugiés. (extrait du livret thématique des migrations et des réfugiés).
Une fois de plus, Macron a des leçons à recevoir de la France insoumise.